Aller au contenu principal
Fermer
Ouvrir la rechercher
Laëtitia Guapo, une année en or

Récemment élue meilleure basketteuse française de la saison, la Clermontoise Laëtitia Guapo, 26 ans, vit une année exceptionnelle, collectionnant les titres et les récompenses avec le Tango Bourges Basket et l’équipe de France de 3x3 *.

En pleine ascension, elle se révèle passionnée, lucide, ambitieuse et fière de représenter Clermont. La preuve par... 3 !

* Le basketball 3×3 se joue par équipes de 3 joueurs (au lieu de 5) sur un demi-terrain.

Sa saison 2022

La Clermontoise est sans doute la sportive française de l’année. Laëtitia Guapo a tout gagné en 2022. Elle a été, excusez du peu, championne de France et d’Europe de basket avec son club de Bourges, médaille d’or à la coupe du monde avec l’équipe de France de basket 3x 3 et MVP du tournoi (en juin), puis championne d’Europe (en septembre), avant de glaner le trophée Alain-Gilles, délivré par la fédération française de basket, qui récompense le meilleur basketteur de l’année. Elle succède à l'ailier évoluant en NBA, Nicolas Batum, et devient seulement la deuxième femme à obtenir cet honneur. Une saison en or, vous dit-on. « Cela a été incroyable avec des émotions folles, confie-t-elle. Si on m’avait dit que dans toute une carrière, je gagnerais autant de médailles, je ne l’aurais pas cru. Alors sur une seule saison… Ce sera dur de faire mieux (sourire). Je suis trop fière ! Mon objectif maintenant est d’aller chercher la médaille d’or en 3x3 aux JO de Paris en 2024. »

Son Clermont

Née à Clermont, elle a découvert le basket, près de chez elle, à La Roche-Blanche. « Puis j’ai intégré le Stade Clermontois à mes 11-12 ans, tout en étant au Creps de Vichy en internat. J’ai intégré l’Insep ensuite. » Depuis, elle a joué dans plusieurs clubs pros (Nice, Roanne, Reims, Charnay, Bourges) sans jamais oublier la capitale auvergnate. « Mon point d’attache, c’est Clermont, affirme-t-elle. Je reviens souvent comme je suis très famille. Je suis vraiment attachée à mes terres d’origine. » Si elle imagine son après-carrière du côté des Landes – « j’en suis tombée amoureuse » –, elle n’a aucun doute : « Je reviendrai toujours à Clermont ! Je suis partie il y a un petit moment, mais la communauté clermontoise continue de me suivre. Et puis, je vais devenir ambassadrice de la ville : je suis trop contente de représenter Clermont. »

Sa carrière

La guêpe – son surnom – a encore de très belles années devant elle, et entend poursuivre cette double vie entre basket à cinq et à trois : « Je prends vraiment du plaisir en 3x3. Je fais des voyages et des compétitions de folie. » Jeune femme à la tête bien faite, elle est aussi titulaire du CAPES d’éducation physique et sportive (EPS) : « J’avais signé un pacte avec ma mère pour ne pas arrêter mes études. On voit trop de sportives qui n’ont rien après. J’ai un peu trimé pour mener les études et le basket de front, entre les entraînements tous les jours, les cours, la route, la fatigue… L’année du concours a notamment été compliquée. Mais je suis sereine aujourd’hui. » Enseignante en disponibilité, elle se projette déjà dans son après-carrière : « Je ne m’imagine pas dans le basket sauf pour travailler avec les équipes de France. Je me vois plutôt dans mon petit lycée ou mon petit collège, essayant de transmettre ma passion du sport aux élèves. Puis être professeur d’EPS me laissera un peu du temps pour avoir une vie de famille. »

Carte d’identité
Prénom et nom :
 
Laëtitia Guapo
 
 
Naissance :
 
Née le 25 octobre 1995 à Clermont-Ferrand
 
 
Taille : 1, 82 m
 
 
Situation :
 
Joueuse pro de basket, internationale de 3x3, enseignante d’EPS
 
 
Poste : arrière
 

Club : Tango Bourges Basket