Aller au contenu principal
Fermer
Ouvrir la rechercher

Marion LORILLIÈRE

Ma devise ?
Travaille dur, ne soit pas ébranlé(e) ou dominé(e).
Jennifer Littlechild

CHIMISTE EN BIOCATALYSE

Marion avait à cœur de faire connaître la chimie verte quand elle a soutenu sa thèse en 2017, puis remporté en 2018 le Prix du Jeune chercheur, attribué à l’étudiant vulgarisant le mieux sa thèse pour la rendre accessible au grand public. Un vrai challenge ! Doctorante en biocatalyse à l’Institut de chimie de Clermont, Marion a engagé des travaux visant à développer un procédé innovant, performant et éco-compatible, basé sur l’utilisation d’outils biologiques (enzymes), pour la synthèse de molécules à très haute valeur ajoutée, utilisées dans les secteurs pharmaceutique et agroalimentaire. En 2019, elle intègre à 29 ans un laboratoire international, à Paris, pour continuer ses recherches, dans le cadre d’un contrat post-doctoral.

ACCOMPAGNÉE PAR LA VILLE DE CLERMONT-FERRAND

Vitrine de l’excellence universitaire clermontoise, le Prix du Jeune chercheur met en valeur les recherches pluridisciplinaires de grande qualité conduites par des étudiants clermontois brillants.