Aller au contenu principal
Fermer
Ouvrir la rechercher
L'Observatoire des engagements

C'était un engagement fort du Maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi. Après le Pacte de solidarité et de développement passé avec les Clermontois, la Municipalité a mis en place un Observatoire des engagements.

Assurer une totale transparence sur l'utilisation de l'argent public, notamment des impôts des Clermontois, tel est l'objectif de cet Observatoire des engagements créé par la Ville de Clermont-Ferrand fin 2017.

Cette instance totalement indépendante a été lancée en décembre 2017. Elle est composée de 15 citoyens clermontois (8 femmes et 7 hommes). Un siège y est également réservé à chaque groupe politique représenté au Conseil municipal.

L'Observatoire se réunit plusieurs fois par an pour prendre connaissance des grandes décisions municipales et de la gestion des finances par la Ville. Il publie un rapport annuel sur l'avancement des mesures issues des 10 principaux engagements du Pacte de solidarité et de développement. Ce rapport est présenté chaque année au Conseil municipal de décembre, consacré au vote du budget. Tous les élus clermontois pourront ainsi prendre connaissance et débattre des travaux et conclusions de l'Observatoire.

Ses membres sont également habilités à demander des précisions à l’équipe municipale sur les projets en cours contenus dans le Pacte de solidarité et développement et sur leur financement.

L'Observatoire des engagements s'est réuni pour la première fois le 7 février 2018 à l'Hôtel de Ville :

 

Quelques engagements du Pacte de solidarité et développement :

  •  Une gestion rigoureuse des dépenses publiques
  •  Un service public de qualité et ambitieux pour tous
  •  La poursuite des grandes politiques publiques et des réalisations innovantes
  •  Le maintien des subventions aux associations
  •  Des tarifs d’accès aux services revisités pour être plus justes
  •  Un plan d’action de plusieurs années pour préserver la tranquillité publique et prévenir la délinquance
  •  Un plan d’investissements de 35 millions € tous les ans pour tous les quartiers et tous les secteurs