Aller au contenu principal
Fermer
Ouvrir la rechercher
  • Accueil
  • Nostalgies du coucher au levant
Nostalgies du coucher au levant
Récital lyrique
Rue Maréchal Joffre 63000 Clermont-Ferrand Conservatoire Emmanuel-Chabrier Conservatoire Emmanuel-Chabrier
Jeudi 4 février 2021
À 20h30
Informations complémentaires
Entrée : Tarifs de 12€ à 4€, gratuit enfants - 7 ans élèves du Conservatoire / Réservation au 04 73 42 68 88

Auditorium

Festival : rencontres musique de chambre
 
Une soirée en forme de voyage musical et poétique partant de l’Europe et rejoignant l’Asie (Japon), placée sous le signe de la nostalgie qui commence par les Mélodies françaises.
Le genre musical de la Mélodie apparaît en France au 19e siècle dans lequel le texte joue un rôle central. Le compositeur s’attache au sens profond du poème pour le mettre en musique. En 1880, Debussy compose Nuit d’étoiles à l’âge de 18 ans. Le poème de Théodore de Banville exprime la nostalgie des amours défunts.
Le concert se poursuit avec les Lieder allemands. Le père du Lied, Schubert a composé plus de 600 lieder dans sa vie, sur les textes des plus grands poètes germaniques (Goethe, Schiller, Rückert, Heine). Les poèmes de Mignon sont tirés du roman de Goethe « Les Années d’apprentissage de Wilhelm Meister ».
La seconde partie de la soirée est consacrée aux chants du Japon qui sont rarement présentés en public. Avec l’ouverture à l’Occident durant la période Meiji (à partir de 1868), le Japon a connu une évolution de ses arts. Les compositeurs se sont principalement formés en Allemagne ou en Autriche. L’un des plus célèbres compositeurs de Mélodies japonaises, Kosaku Yamada (1886-1965), se forma à Berlin et aux États-Unis et a écrit plus de 700 chansons. La plupart des Mélodies japonaises évoquent la nostalgie de l’enfance et du pays natal.
 
SOPRANO : Akiko Hayashida
PIANO : Chiho Fukui
RECITANT : Dominique Touzé
 
Mélodie françaises : Debussy, Bachelet...
Lieder allemands : Brahams, Schubert "Quatre chants de Mignon"
Chants du Japon : Yamada, Nakada...