Aller au contenu principal
Fermer
Ouvrir la rechercher
Nos services en un clic
  • Accueil
  • I-site : une candidature pour le futur
En ce moment
I-site : une candidature pour le futur

Dans un souci de dynamiser l’économie, l’État investit pour développer la recherche et l’innovation. Les projets I-Site visent à favoriser la structuration d’un site autour d’une dynamique de recherche d’excellence, dans un contexte international de plus en plus compétitif.
Au final, seuls quelques sites seront choisis. Après la sélection des quatre premiers sites français en avril dernier, le territoire clermontois se positionne pour rejoindre ce réseau d’excellence, avec un projet solide construit autour des forces de notre territoire.

I-Site, quèsaco ?

Initiatives Science - Innovation - Territoires - Économie. Il s’agit d’une action lancée par le Premier ministre le 9 juillet 2013 dans le cadre des premier et second programmes d’investissements d’avenir. Sa vocation est structurante et intégratrice pour les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche français.

Quels en sont les objectifs ?

Cette action vise à favoriser la visibilité internationale de sites universitaires par une dynamique de l’excellence, sous toutes ses formes, dans un contexte international de plus en plus compétitif. Elle porte aussi l’ambition de contribuer à l’amélioration de notre compétitivité économique et de notre capacité d’innovation, en associant plus fortement les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche à leur environnement socio-économique.

Le projet clermontois

Les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche en Auvergne (universités, écoles, organismes de recherche), ainsi que leurs partenaires (collectivités territoriales et entreprises), ont déposé, dans le cadre de l’appel à projets I-Site, un ambitieux projet de structuration et de développement intitulé CAP 20-25 (Clermont-Auvergne Projet 20-25), autorisé à concourir dans le cadre de la seconde vague de l’appel à projets, pour une sélection finale en janvier 2017.

Le déploiement du projet clermontois vise à structurer un site universitaire auvergnat à forte identité, à partir d’un important programme d’investissements destinés à amplifier par effet d’entraînement la croissance et le développement du site. Le programme CAP 20-25 constitue en ce sens le levier d’une politique d’excellence, de focalisation et de visibilité du site universitaire auvergnat.
Son projet s’articule autour de 4 domaines scientifiques stratégiques pour lesquels la recherche auvergnate bénéficie d’une reconnaissance internationale et d’une articulation importante avec les filières économiques locales :

  • 1. Les agro-écosystèmes durables dans un contexte de changement global.
  • 2. Les risques naturels catastrophiques et la vulnérabilité socio-économique.
  • 3. Systèmes et services innovants pour les transports et la production.
  • 4. La mobilité personnalisée comme facteur-clé de la santé.

CAP 20-25 : des atouts à fort potentiel !

Le site universitaire auvergnat s’inscrit dans une logique de site à taille humaine, fortement structuré autour des spécificités du territoire (zones montagnardes, nombreux sites naturels protégés, patrimoine volcanique, plus de la moitié du territoire dédié à l’agriculture, forte concentration industrielle autour de la capitale régionale). Le site universitaire regroupe environ 45 000 étudiants et 7 500 personnels de recherche au sein d’un ensemble composé de deux universités, sept écoles, quatre organismes de recherche et deux établissements de santé.
La proximité géographique de l’ensemble des acteurs constitue un atout pour la mise en place de nouvelles politiques transformantes et structurantes dans lesquelles s’inscrit CAP 20-25.

Les territoires auvergnats et le site universitaire clermontois possèdent des forces vives et distinctives garantissant visibilité et attractivité internationales :

  • Des territoires qui conservent une forte identité industrielle (22 % des emplois sont dans l’industrie, 76 % des dépenses de recherche sont portées par les acteurs du privé).
  • Un vivier de recherche efficace, qui s’explique par la forte densité d’employés dans les secteurs de la recherche privée et publique. De plus, 87 % des chercheurs exercent dans des unités de recherche publiques notées A/A+.
  • Une forte attractivité pour les étudiants (Clermont-Ferrand est la première grande ville de France en termes de qualité de vie étudiante et les territoires auvergnats possèdent le plus haut taux d’accueil d’étudiants étrangers).

La candidature I-Site est une formidable opportunité pour le développement de notre territoire.

Un article à retrouver en intégralité dans le Demain Clermont de sept./oct. 2016